Vie dans le logement

Pour bien vivre ensemble, il y a des règles à respecter

Le bruit​

1)La nuit comme le jour, l’excès de bruit est un délit. 

2)Votre voisin est peut-être souffrant ? ou bien a-t-il des enfants en bas âge ? 


3) »Si à titre exceptionnel vous deviez faire un peu trop de bruit (travaux…), quelle que soit l’heure, prévenez votre voisin, il n’en sera que plus conciliant. Un bruit annoncé est à moitié pardonné. » A VERIFIER

Les animaux

Vous avez un animal domestique ? Veillez à ce qu’il ne gêne pas votre entourage : tenez-le toujours en laisse, évitez les aboiements ou miaulements prolongés et intempestifs, assurez-vous qu’il ne laisse pas de traces désagréables de son passage dans les parties communes.
Rappelez-vous que vous serez toujours tenu responsable des dégâts ou dommages occasionnés par votre animal.

La foire aux questions

Si votre ami était seul titulaire du bail, le contrat de location pourra continuer seulement s’il a abandonné le domicile et si vous êtes connue comme étant sa concubine notoire (vivant avec lui depuis au moins un an). D’une façon générale, en cas d’abandon du domicile le contrat de location continue au profit :

  • du conjoint ;
  • du partenaire lié par un PACS ;
  • du concubin notoire qui vivait avec le locataire depuis au moins un an ;
  • des ascendants, descendants ou des personnes à charge qui vivaient avec le locataire depuis au moins un an à la date de l’abandon du domicile.

En cours de location, lorsque les ressources d’une famille viennent à excéder le plafond de ressources déterminé pour l’attribution d’un logement, la famille peut conserver son logement HLM car elle a droit au maintien dans les lieux. Cependant, si le dépassement du plafond de ressources devient significatif, la famille est tenue de verser un supplément de loyer de solidarité au bailleur social.

Prévenir immédiatement L’OPH32 et votre assureur (vous disposez d’un délai maximum de 5 jours). N’oubliez pas que vous devez fournir la preuve des dommages (veillez à conserver tout ce qui peut justifier de la valeur des biens détériorés ou disparus : factures, certificats de garantie…).